Voir plus loin que mai : les mouvements étudiants dans le monde en 1968

avril 2018

Quand on parle de l’année 1968, on pense souvent à la France et ses barricades du boulevard St-Michel à Paris. C’est oublier que de nombreux mouvements étudiants ont également eu lieu cette année-là dans le reste du monde. La bibliothèque a donc choisi de raconter cet ailleurs.

Sous la coordination scientifique de Gerd Rainer Horn du CHSP, 9 pays sont mis en lumière au travers d’articles - rédigés par des chercheurs, doctorants et bibliothécaires -, de photos, d’une chronologie et d'une bibliographie qui explicitent cet embrasement mondial. Équipe : Muriel Dennefeld, Zohra Mechri, Myriam Tazi, avec l'aide de Matthew Baker et Christelle Lamy de la bibliothèque du Campus de Reims.

© Poster Workshop
Article
© Caroline Maufroid/Sciences Po
En 1968, on compte par centaines les soulèvements étudiants dans le monde. Peut-on pour autant parler d'un mouvement étudiant international ? Si les contempteurs de 1968 trouvent de nombreux griefs contre ces événements, quels bénéfices peut-on attribuer à cette année explosive ? Gerd Rainer Horn, chercheur permanent au CHSP, professeur...
Chronologie
© Poster Workshop

1968, une année de mobilisations étudiantes dans le monde

En 1968, le monde est traversé de mouvements étudiants. Sans prétendre à l'exhaustivité et en se basant sur des sources variées 1 , cette chronologie tente d'en rendre compte. 1. Combats étudiants dans le monde. – Paris : Seuil, 1968 Werenskjold, Rolf. - « Chronology of events of protest in...
Article
© Caroline Maufroid / Sciences Po
Mercredi 29 mai 1968, au matin, les forces de l’ordre sénégalaises et les étudiants de l’Université de Dakar s’affrontent à coups de barres de fer, cocktails molotov et autres grenades lacrymogènes… On compte 1 mort et 69 blessés selon le gouvernement contre 4 morts et 392 blessés selon les syndicats....
Article
© Stiftung Haus der Geschichte
1968, das waren in Frankreich 10 Millionen im Generalstreik, das waren die Besetzungen, die großen Aussprachen, atemberaubende Mitteilungen auf hektographierten Blättern, bemalte Wände und immer neue Orte, an denen Unerhörtes geschah. Lutz Schulenburg (1998) The way the author and publisher Lutz Schulenburg 30 years later described his perception of the...
Article
© Poster Workshop
Sans comparaison aucune avec le « mai français », l’année 68 en Angleterre est, elle aussi, placée sous le signe des « troubles » étudiants : elle s’ouvre sur les occupations des universités de Birmingham et de Leicester en janvier et février et culmine le 25 octobre 1968, lors de...
Article
© IISUE/AHUNAM/Colección Manuel Gutiérrez Paredes /MGP2094
A l’image d’autres protestations étudiantes qui ont lieu à l’international dans les années soixante, celle de Mexico en 1968 dénonce le conservatisme de la société et l’autoritarisme gouvernemental qui se traduit par la répression du mouvement.
Article
© Akira Kubo/AP/SIPA
Qu’est-ce que le 68 japonais ? Et en premier lieu s’agit-il d’une appellation valable ? Pour qui traite de mai 68 en France, il ne s’agit pas que d’un mouvement étudiant, il s’agit aussi d’un mouvement ouvrier. Comment parler de 68 en France sans y intégrer les accords de Grenelle...
Article
© Instytut Pamięci Narodowej
The Polish 1968 has become ingrained in the historical canon of so-called “Polish months” through the events surrounding the student revolt in March 1968. The student rebellion was not the only development of importance in this period. It also served as a significant catalyst for several other processes and events:...
Article
© Francesco Radino
L’année 1968 en Italie est un mouvement de protestation et d’action collective d’étudiants, de femmes et d’ouvriers, qui a largement dépassé les universités et les usines pour s’étendre à la société toute entière.
Article
© Caroline Maufroid / Sciences Po
En 1968, alors que la France vit son « mai », l’université tunisienne (et le reste du pays encore plus) est déjà complètement encerclée et embrigadée, et le « cycle protestataire 1 » est en train de s’essouffler. Plusieurs centaines de militant-e-s appartenant à, ou proches du, Groupe d’Étude et...
Bibliographie
© Caroline Maufroid / Sciences Po
Article
© David Wilson
On 23 April 1968, students at Columbia University occupied the first of several campus administration buildings they were to seize over the week, holding acting dean Henry S. Coleman hostage for 24 hours. These students were protesting two of the most pressing issues of the day: social inequality and the...